Thursday, November 20, 2014

Michel Martelly ne peut ne pas être dans la ligne de mire de Laurent Lamothe. C'est la politique. Politik santi di. Politik pa gen santiman. Depuis l'arrivée de Laurent Lamothe dans le dos de Martelly, il ne fait que, bousculer, voire croquer un à un les hommes de Martelly. De Daniel Supplice, celui qui offrit la caution intellectuelle aux Tèt Kale-Bracelets Roses, à Charles "Kiko" Saint Rémy, frère de Sophia Martelly, Laurent Lamothe s'offre les têtes de qui il veut, en temps voulu.

Point n'est besoin d'énumérer ni les noms, ni comment il s'en prend pour éliminer ceux qui sont sur sa route vers le POUVOIR ABSOLU en Haiti. L'essentiel, calmement, patiemment, il a tissé sa toile d'araignée autour de son "poster boy", Sweet Micky, celui sur qui il a misé pour arriver à faire main basse sur les clés de toutes les caisses publiques en Haiti. 

Le dispositif de Lamothe comporte des fers dans deux foyers différents. Il suggère d'une main la signature d'un arrêté présidentiel faisant de fiston Martelly, Olivier et de sa femme Sophia des ordonnateurs de dépenses publiques. De l'autre, il glisse le dossier complet à des voix bruyantes et tonutruantes, ne râtant jamais l'occasion de brandir cet élément de preuves de corruption à l'encontre de ces deux membres de la famille présidentielle. L'affaire est même portée devant les tribunaux. A chaque "blow" que doit encaisser le camp du Palais National, il existe cette organisation active de défense des droits humains qui se fait toujours, et étonamment comme la porte-voix, crédibilisante des mêmes accusations venant du côté de la Primature. Je défends le chef de cette organisation de dire qu'il n'a jamais rencontré et discuté des thèmes de travail avec Laurent Lamothe. 

En clair, Lamothe l'escroc reconnu internationalement, joue la carte du bon, du bien, du gentil, en face de Martelly: le camp du mal qui abrite sous ses jupes les kidnappeurs, les drogues dealers, les voleurs de tout acabit. Lamothe, dans ses ambitions veut se montrer qu'il n'est ni makout, ni bandit légal. Quoi? N'est-ce pas Lamothe qui a été surnommé en Haiti, le roi du by-pass dans les années 2002-2004? Ca alors?

Lamothe joue avec le feu. Alors qu'il croit jouer son va-tout, en "mangeant" Kiko, comment se prendra-t-il pour "manger" toute la pieuvre autour de lui? Avec la sortie de Kiko, il ne peut plus faire marche arrière. Sa marge de manoeuvre n'est plus aussi large qu'il croit pour rentrer au Palais National comme il en rêve depuis le 12 Mai 2012. Il n'aura certainement pas à sa disposition la petite, mais présente, machine PHTK. Il lui reste le choix de démissionner de la Primature. Mais, vu qu'il est lui aussi considéré comme le plus grand voleur qu'Haiti ait produit depuis ces 50 dernières années, il lui sera difficile de se constituer une feuille de vigne de "Monsieur Propre". Ses frasques dépensières et extravagances sont connues de tous. Sa réputation de corrupteur de députés et de sénateurs ne pourra pas lui bâtir une certaine virginité politique. 

Pire, démissionner avec fracas, puis combattre à distance le régime dont il aura été l'épine dorsale, ne lui offrira qu'un moyen de se retirer après avoir amassé une grosse pactole constituée d'une part, avec les commissions juteuses sur les contrats financés avec l'argent de Pétro Caribe dont il est l'ordonnateur exclusif, et d'autre part, les pourcentages perçus par sa compagnie privée officiant à l'intérieur de la CONATEL, dont la mission est de comptabiliser les minutes d'appel entrant en Haiti venant de la diaspora. En plus des 1 dollar 50 sur les transferts dont il roule les fonds avec des banquiers dominicains.

Hey! Lamothe, ce qu'on ne vous a pas encore soufflé, les américains vont assécher cette manne. AT and T est en train de promouvoir une connexion illimitée sur Haiti pour un forfait de 10 ou 5 dollars à ses clients aux USA. A raison de 1 centime la minute, comment allez-vous faire pour percevoir les 10 centimes que vous thésaurisez en Espagne?


Norluck Dorange 


No comments:

Post a Comment